Les OGM

Sommaire

 

Accueil

Définitions

Histoire du génie génétique

Les OGM : Agriculture

Les OGM : Elevage

Les OGM : Médical

Maquette 1 (Video)

Maquette 2 (Video)

Conclusion

 

 

Historique sur le génie génétique

1972 : Première manipulation in vitro sur un gène, par le biochimiste américain Paul Berg : obtention du premier ADN recombinant grâce aux enzymes de restriction (une chimère non fonctionnelle de deux virus simien SV40). Pour ces travaux il reçut le prix Nobel de chimie en 1980.

1973 : S.Cohen et H.Boyer introduisent des gènes d’un amphibien dans une bactérie (E.coli) et obtiennent ainsi le premier organisme transgénique. Article scientifique original consultable en ligne.

1980 : Le premier brevet sur un OGM est déposé aux Etats-Unis pour une bactérie capable de digérer des hydrocarbures.

1981 : Obtention de souris transgéniques, après injection d’ADN viral dans le cytoplasme d’œufs fertilisés (Habers et al) - plus d’informations.

1982 : Commercialisation du premier produit issu du génie génétique, l’insuline recombinante humaine, produite par des bactéries génétiquement modifiées.

1983 : Première plante (tabac, modifié par un gène de levure).

1985 : Plante résistante à un insecte.

1986 : Truites à croissance accélérée.

1987 : Souris portant un gène humain (mucoviscidose).

1988 : Souris élaborant l’insuline humaine.

1994 : Le premier légume GM est commercialisé par une société rachetée par Monsanto. Il s’agit d’une tomate à maturation ralentie, la tomate Savr. Trop chère, elle est rapidement retirée du marché, c’est un fiasco.

1997 :  Première plante « humanisée » (tabac producteur d’hémoglobine humaine) ;  La France autorise l’importation du maïs Bt.

2007 : Le Prix Nobel de médecine est attribué à deux Américains, Mario Capecchi et Oliver Smithies, et à un Britannique, Martin Evans, pour des travaux sur l’obtention de souris transgéniques en manipulant génétiquement des cellules souches embryonnaires de souris.